Nouveaux statuts de la CRAL adoptés le 17 juin 2017

L'Assemblée générale  du 17 juin 2017 a adopté de nouveaux statuts  de la CRAL.

Ces nouveaux statuts redonnent un nouvel élan à la CRAL et lui permet de s'ouvrir davantage aux implusions que l'Esprit Saint donne à l'Eglise d'aujourd'hui.

Ainsi la CRAL pourra mieux accomplir sa mission pastorale en accueillant tous les Mouvements d'Eglise de Suisse romande. Parmi les changements majeurs, nous citerons l'actualisation de  la mission de la CRAL et le statut de membre.

La rédaction de ces nouveaux statuts est le résultat d'une fructueuse collaboration entre la COR, les mouvements membres de la CRAL et le Bureau romand de la CRAL.

Le Bureau de la CRAL est en contact avec une quinzaine d'organisations qui ont manifesté leur intérêt de rejoindre la Communauté.

L'accueil officiel des nouveaux mouvements se fera lors des Journées thématiques de la CRAL qui se tiendront à Saint Maurice du 27 au 28 janvier 2018.

Voici les nouveaux statuts de la CRAL: 

 

Statuts de la CRAL adoptés par l'Assemblée générale du 17 juin 2017

Assemblée générale du 17 juin 2017

Un nouveau visage pour la CRAL

Les délégués de la Communauté romande de l’apostolat des laïcs (CRAL) réunis en assemblée générale samedi 17 juin à Lausanne ( https://www.cath.ch/newsf/cral-modifie-statuts-accueillir-de-nouveaux-membres/ ) ont réfléchi à l’accueil de nouveaux mouvements et adopté des statuts révisés. L’occasion de mesurer le chemin parcouru dans l’application du projet Vitalis, qui veut «promouvoir une nouvelle CRAL».

Une vingtaine de délégués de mouvements membres de la CRAL se sont retrouvés le 17 juin pour leur assemblée statutaire dans les locaux du vicariat épiscopal à Lausanne sous la présidence de Lorenzo Lanni et avec l’abbé Christophe Godel, vicaire épiscopal pour le canton de Vaud et délégué de la Commission des ordinaires romands (COR) à la CRAL. Nouveauté cette année: la présence de trois mouvements observateurs intéressés à rejoindre la structure: le Verbe de Vie, le Renouveau charismatique de Suisse et la Communauté mondiale pour la méditation chrétienne.

Après avoir lu une prière à l’Esprit Saint de Jean XXIII, l’abbé Godel a relevé combien la CRAL est «un lieu de communion et de valorisation des mouvements». Il a annoncé que la prochaine journée d’étude de la Conférence des évêques suisses portera sur les rapports entre hiérarchie et charisme, un thème en lien avec les mouvements d’apostolat. Il a enfin relevé l’importance d’un apport mutuel entre ceux-ci et la CRAL.

Faire connaissance

Durant l’année écoulée, le projet Vitalis a commencé à prendre forme avec des rencontres entre le Bureau (BRAL) et onze mouvements intéressés à rejoindre le paquebot CRAL: Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT Suisse), Amour, Vie, Famille (AVIFA), communautés de vie chrétienne (CVX), Foyers de l’Espérance, Fraternité chrétienne des personnes malades et handicapées de Suisse romande, Pèlerins de l’Eau vive, Prière des mères, Renouveau charismatique catholique, Révision de vie, TeenSTAR, communauté du Verbe de Vie.

Il y a longtemps que la CRAL réfléchit à son élargissement, convaincue qu’accueillir de nouveaux mouvements non seulement lui apportera du sang neuf, mais fera d’elle un reflet plus fidèle des mouvements présents dans l’Eglise de Suisse romande – bien des mouvements se sont créés ces dernières années tandis que d’anciens membres s’essoufflent. Les rencontres vécues durant l’année écoulée ont permis d’apprendre à se connaître. Dans un deuxième temps, en accueillant de nouveaux membres, la CRAL pourra créer des synergies et renforcer la visibilité des laïcs engagés en Eglise.

Statuts plus souples

Pour faciliter cet accueil, la CRAL a révisé ses statuts, supprimant l’obligation pour un mouvement d’être présent sur trois cantons au moins – une présence en Suisse romande, même dans une seule région, suffit désormais. Pour être accepté, un mouvement doit être reconnu par la hiérarchie de l’Eglise. S’il ne l’est pas encore, ou s’il n’est pas encore décidé à faire le pas, il peut, selon les statuts adoptés le 17 juin, être accepté comme membre observateur: cette nouveauté introduit une certaine souplesse afin de ne pas précipiter les choses.

Les membres observateurs «peuvent rechercher des synergies avec la CRAL et les mouvements membres de plein droit. Ils sont invités aux rencontres organisées par la CRAL, à celles des plateformes, ainsi qu’aux assemblées générales, mais ils ne disposent pas du droit de vote». Les plateformes rassemblent des mouvements selon leurs affinités ou des thèmes choisis.

Resserrer les liens

La révision des statuts a aussi permis de redéfinir la mission de la CRAL selon quatre axes: «Développer, encourager et stimuler l’apostolat des laïcs tel que mis en valeur par le concile Vatican II et offrir une formation aux membres des mouvements. Enrichir le réseau ecclésial à travers les liens entre les mouvements, permettant ainsi un échange d’expériences et une stimulation réciproque. Favoriser le lien ecclésial en représentant les membres auprès des évêques de Suisse romande et auprès d’organismes romands et suisses et en encourageant les mouvements à resserrer leurs liens avec les communautés locales et diocésaines. Mettre en valeur le mouvement d’apostolat des laïcs afin de donner goût aux chrétiens de s’y engager pour développer leur vie chrétienne et participer à la mission de l’Eglise». Une lettre présentant ces quatre axes va être envoyée aux mouvements intéressés.

Rapport d’activité et rapport financier, comptes et budgets ont été adoptés. En 2016, les subventions de la Conférence centrale catholique romaine (CCCR) et d’Action de Carême se sont élevées, comme l’année précédente, à 20'000 francs. Pour 2017, elles devraient atteindre 40'000 francs. Car la CRAL est une bonne élève: comme la CCCR le lui a demandé, elle puise chaque année dans ses réserves pour éponger son déficit – qui en 2016 était de 26'504, 19 francs. Elle a terminé l’année avec des fonds propres de 95'415, 11 francs.

Un demi-siècle d’engagement

La CRAL fêtera ses 50 ans l’an prochain. A cette occasion, elle organisera un rassemblement et une fête des mouvements d’Eglise de Suisse romande dans le cadre de Prier témoigner à Fribourg les 10 et 11 novembre 2018. L’assemblée thématique des 27 et 28 janvier 2018 à Saint-Maurice sera consacrée à la deuxième partie de l’encyclique «Laudato si’» du pape François sur la sauvegarde de la maison commune; elle permettra aux mouvements membres de signer les nouveaux statuts.

Une plateforme va être lancée par les mouvements d’Action catholique dans les mois qui viennent sur le thème «Engagement et société». Elle veut permettre aux mouvements, groupes ou personnes qui le désirent d’analyser leurs projets au moyen de la méthode Voir – juger (comprendre) – agir. La plateforme veut encourager des projets qui rendent les institutions et les hommes plus humains et le monde meilleur; des projets élaborés par des femmes et des hommes qui portent un regard de foi sur les événements et se ressourcent en Jésus-Christ.

Une collation a suivi l’assemblée, occasion de faire mieux connaissance et de s’inviter les uns les autres.

Geneviève de Simone-Cornet

 

Nouveaux statuts de la CRAL